comments 23

Tonte d’alpagas à Margerie-Chantagret

Ce matin, Mrs PurPle était de sortie pas très loin de l’atelier, à Margerie-Chantagret (42) très exactement… En effet, il ne fallait pas manquer la mise en beauté annuelle des Alpagas de Margerie, à savoir la tonte.

IMG_9836

Mme Nicole Boncompain élève depuis quelques années un petit troupeau d’alpagas, des Huayaka mais aussi des Suri dont la laine est encore plus fine . Une fois par an, les animaux sont tondus, leurs laines seront utilisées pour le filage ou le feutrage.

M. Pascal Meheust, tondeur professionnel, est venu specialement de Bretagne. Il pratique la tonte d’alpagas et de chèvres (je crois…) dans la France entière. Les images qui suivent pourront vous choquer de prime abord mais je vous assure que les gestes de M. Meheust et des hommes qui l’entourent sont si maitrisés et professionnels que les animaux ne souffrent nullement. Ils sont tenus et attachés pour leur sécurité pendant la tonte. Cela dure un quart d’heure environ (temps estimé, je n’ai pas regardé ma montre); l’alpaga se laisse faire puis repart gambader…

Voici donc quelques uns des animaux du troupeau avant la tonte. On notera qu’il est tant d’agir pour certains dont la laine tombe sur les yeux!

Alpaga avant la tonte 2

Mon préféré pour sa jolie laine bicolore. Les dents sont longues, M. Meheust se fera aussi dentiste et limera ses dents.

Mais où est le soleil?

Alpaga avant la tonte

Mme Boncompain attrape un alpaga qui est ensuite amené sur l’espace de tonte.

tonte d'alpaga 2

4 hommes soulèvent puis allonge l’animal sur le côté.

tonte d'alpaga 3

tonte d'alpaga 5

On lui attache les pattes et un coussin de petites billes lourdes est pausé sur son cou pour qu’il ne cherche pas à se relever.tonte d'alpaga 6

La photo est trompeuse, la tête n'est pas attachée.

La photo est trompeuse, la tête n’est pas attachée.

Le tondeur va pouvoir commencer la tonte, par les cuisses d’abord puis le ventre et une partie du dos, pour remonter vers la tête. Une petite touffe sera laissée sur le haut du crâne de l’animal.

tonte d'alpaga 7

Chaque animal donnera entre 3 et 4 kilos de laine (mais les femelles qui attendent un petit ont moins de laine). Celle des pattes et du ventre, plus courte, servira pour le feutrage. Celle du dos, dont les brins sont plus longs sera utilisée pour le filage. La laine est parfaitement propre et douce, sans aucune odeur ni trace de graissage. On voudrait se jeter dedans… ♥♥♥

Laine d'alpaga brute

Évidemment, après la « coupette », l’alpaga nous parait bien frêle et ne manque d’intéresser ses camarades qui attendent leur tour…

Alpaga après la tonte

Ce soir ils dormiront tous dans la cabane pour ne pas prendre froid.

alpaga après la tonte 2

Mme Boncompain confie une partie de sa laine à Adelie Fond dont les doigts de fée transforme la laine en chapeaux, accessoires et vêtements de feutre. Je vous laisse découvrir son blog et ses autres créations.

Chapeau de feutresacs en feutre d'alpaga

Et moi, et moi, on ne parle pas de moi?

Je m'appelle Lulu.

Je m’appelle Lulu.

Ah, oui, j’oubliais Lulu, le mouton, venu, lui aussi, pour retrouver son coiffeur Breton!

Merci à Mme Boncompain de nous avoir convier à partager ce moment unique, merci aux tondeurs d’avoir accepté tout ce monde autour d’eux pendant leur travail. Merci aux animaux pour leur douceur…

23 Comments

  1. Merci pour ce reportage. Nous avons tondu nos deux moutons hier. Fière que les tondeurs bretons s’exportent lol.

  2. Béatrice

    Merci beaucoup pour ce merveilleux partage. Nul doute que celui dont c’est la profession manipule les animaux avec savoir et délicatesse.
    A bientôt.

  3. oh comme c’est drôle, intéressant et valorisant de voir ce que l’on fait dans cette belle région (oui, j’en suis originaire !) merci pour ce reportage !

  4. Ouah, c’est intéressant! Je n’ai jamais vu la tonte des moutons, ni celle des alpagas. Peut-être un jour aurai-je la chance d’y assister en direct, mais en attendant, je reviendrai à ce super reportage photo!

  5. coeuralouvrage

    C’est impressionnant et instructif, heureusement qu’il reste encore des passionnés du travail bien fait

  6. Les pauvres, une tonte par ce temps !!!!
    A nos aiguilles toute, il faut des pulls bien chaud pour les lamas.
    Bises.
    Mamieblue.

  7. danecroche

    c’ est vraiment de belles photos un beau résumé aussi c’ est super sympa merci biz

  8. Et bien ils m’avaient bien intrigué ces petits animaux lors d’un week end passé à Margerit Chantagret….merci pour le reportage ! Mais ils doivent avoir bien froid car il ne fait pas très chaud sur la Loire aujourd’hui….un petit pull en Alpaga ? Moi, je m’y emmitouflerai bien dedans 🙂

  9. Tu sais..dans le Lot, près de là où tu vas aller cet été, ma mère élevait des brebis….et le jour de la tonte était tout le temps un jour un peu spécial….Je me souviens…c’était hier….Merci pour tes images et pour mes souvenirs….a très bientôt…Je t’embrasse…..

  10. Magnifique reportage, effectivement on voudrait savoir filer la laine, et en ce moment s’emmitoufler dedans, elle a l’air tellement douce ! et chaude, ! et on a tellement froid ! bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s